LA METROPOLISATION ENTRE LES DEFIS DE LA COMPETITIVITE ET D’EQUILIBRE DES TERRITOIRES : UNE ANALYSE A PARTIR DU CAS D’ALGER

La métropolisation est liée à la mondialisation des activités économiques et à leur concentration et spécialisation dans de grands centres urbains. La métropolisation entraîne des changements importants du tissu urbain et social et modifie les rapports entre agglomérations centrales et les régions qui en dépendent.  La quête de compétence, de concurrence et de performance, des arguments tirés de l’économie urbaine et de l’économie de l’innovation,
devraient permettre de mieux comprendre les caractères fondamentaux de la concrétisation, de la création, de la captation et de la diffusion des compétences techno-urbaines.  Le positionnement mondial des villes notamment les métropoles se traduit par une concurrence exacerbée où l’argument technologique est souvent posé comme étant  discriminant et complémentaire de l’existence de fonctions de recherche, de services supérieurs aux entreprises, d’une infrastructure très développée, etc. Les débatsautour de ce problème ont permis d’établir une  relation entre l’existence d’une métropole et  la compétitivité.  Les très grandes agglomérations apparaissent  comme des points nodaux dans des réseaux d'activités directement liés au déploiement des marchés des firmes multinationales (services financiers, services avancés comme les services de conseil et les services juridiques, etc.). Ces activités jouent un rôle essentiel dans la dynamique des grandes agglomérations  (par exemple : activités financières à Londres et à New York). C’est l’ensemble des activités en matière de production des biens et services dans les milieux urbains qui constitue l’humus sur lequel s’épanouit  la croissance économique. L’analyse du lien entre la métropolisation et la compétitivité des territoires peut se faire par l’analyse de trois relations : métropolisation et innovation  (Jaffé, Trujtenberg et Henderson, 1993 ; Fujita et Ishii, 1998 ; Carrincazaux, 2000 ; Audretsch, 2002),  métropolisation et capital humain  (Glaeser, 1997 ; Eaton et Eckstein, 1997 ; Black et Henderson, 1999) et enfin  métropolisation et infrastructures (Castell : 1996, 1998 ; Venables, 2003 ; Jacobs, Ducruet and Langen, 2009).

Télécharger

asectu

 

NEWSLETTER

CONTACT

 71 025 391

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RESTEZ CONNECTÉS