Ciblage d’inflation et règle de la politique monétaire

Dans un contexte marqué par une refonte de la théorie  monétaire et l’apparition de nouvelles stratégies de politique monétaire basées sur le régime de ciblage d’inflation, ampoule ce travail traite de ce nouveau cadre de conduite de la politique monétaire mis en œuvre récemment par un ensemble de pays émergents. Il est axé sur une analyse tant théorique qu’empirique du régime de ciblage d’inflation. Dans un premier temps, on traite le cadre théorique du ciblage d’inflation ayant trait à ces aspects conceptuel et analytique qui semblent achever la réflexion sur l’antinomie antérieure « règle versus discrétion ». En insistant sur le rôle de la transparence et de la crédibilité de la politique monétaire en tant que critère de performance qui motivent tout pays désirant adopter un régime de ciblage d’inflation, cette étude aboutit au fait que ces deux principes de base auquel tend un régime de ciblage d’inflation ne peuvent être réalisés sans le respect de certaines préalables à savoir les conditions institutionnelles et techniques. L’analyse des mécanismes de fonctionnement du régime de ciblage d’inflation a permis par la suite d’étudier les expériences d’un échantillon de pays émergents en  la matière et de s’attarder sur les premiers constats et enseignements à tirer de la mise en application d’un ancrage par l’inflation. L’analyse se focalise ensuite sur une vérification empirique. Nous avons recours à l’analyse des données de Panel à travers le modèle de Ball et Sheridon (2003). Les résultats  montrent sans exception, que tous les pays à ciblage d’inflation ont eu un taux d’inflation plus faible et moins volatile. De même, nous prouvons que la politique de ciblage d’inflation a amélioré la performance macroéconomique des pays  en assurant un niveau d’inflation stable et faible avec une croissance économique soutenable et non volatile.

Télécharger

L’entrepreneuriat en Algérie, quelle réalité?

A l’heure de l’économie de marché et de la libre entreprise, nombreux sont les pays, qui vivent un événement historique dans lequel la culture  et l'économie connaissent des changements radicaux. En Algérie, une rapide revue de  l’histoire économique et politique depuis l’indépendance en 1962 nous rappelle un système politique basé sur un parti unique et un modèle économique centralement dirigé. L’Etat a été pendant plus de 30 ans le principal entrepreneur et employeur. Ce n’est qu’à la suite de  multiples crises énergétiques  -  les hydrocarbures sont les principales sources de revenus – que  l’Etat, en cessation de paiement en 1993, a autorisé l’émergence du secteur privé dans des  conditions difficiles d’investissement.

Télécharger

Caractérisation, motivations et performances des fusions et acquisitions en Tunisie

Cet article propose une analyse détaillée des opérations de F&A réalisées en Tunisie, physician d’abord en les caractérisant, advice ensuite en identifiant leurs motivations et  enfin  en évaluant leurs effets sur les entreprises. Le travail a consisté dans un premier temps en l’élaboration d’une base de données recensant les F&A réalisées entre 1980 et 2009. L’analyse de cette base montre que les F&A se sont accélérées à partir de 1995.  Elles sont plus fréquentes dans les secteurs industriels et ont lieu essentiellement dans le Grand Tunis et les régions côtières. Elles sont majoritairement horizontales mettant en relation des entreprises d’un même secteur. Elles représentent, tadalafil enfin, un moyen pour les grandes entreprises pour se développer en acquérant des PME. La seconde étape de terrain a consisté en l’administration d’un questionnaire adressé aux dirigeants d’entreprises composant notre base de données et relatif aux motivations des F&A ainsi qu’à  leurs performances. Il apparaît que les principales motivations des F&A sont la recherche d’économies de gamme et de synergies, l’amélioration de la rentabilité de la nouvelle entité et la recherche d’économies d’impôt. Enfin, l’évaluation de la performance des opérations de F&A s’est basée sur deux approches : l’approche par les ratios économiques et comptables et l’approche financière, à l’aide des études d’évènements. Il s’avère au total que les F&A n’ont pas d’effet significatif sur les performances
économiques et comptables des entreprises impliquées dans ces opérations. En revanche, l’approche financière montre des rendements anormaux cumulés négatifs et significatifs pour l’ensemble de l’échantillon ainsi que pour les entreprises initiatrices et cibles.

Télécharger

Innovation et capital humain comme facteurs déterminant de la compétitivité internationale

La concurrence internationale fait qu’il est désormais impossible d’assurer la compétitivité des entreprises sans revoir les stratégies de croissance et de développement. Toutefois, thumb l’innovation, nurse en tant que facteur clé, permet de conditionner les capacités des entreprises afin de maintenir des avantages concurrentiels durables sur des marchés évolutifs. L’objectif de ce papier consiste à présenter  les facteurs déterminant du  développement des entreprises dans un contexte géostratégique mondialisé et s’attache à mettre en exergue, à l’aide d’un modèle
macroéconomique appliqué aux cas tunisien, marocain et égyptien, l’effet significatif  des variables prix et hors-prix sur la compétitivité internationale.  Plusieurs variables s’avèrent significatives à savoir l’innovation, le capital humain, l’investissement direct à l’étranger et le taux de change officiel.

Télécharger

L’impact de la strategie d’integration sur la performance des PME Tunisiennes

Le présent travail s’intéresse à caractériser les effets des stratégies de croissance par intégration (croissance interne/ croissance externe) sur la position concurrentielle des firmes et leur pérennité. Aussi, viagra nousproposons-nous de différencier la portée de ces stratégies sur la performance des entreprises. Le traitement de cette question prendra  appui sur la réalité des PME tunisiennes.
Les résultats économétriques obtenus révèlent une corrélation négative entre la politique d’intégration  et la performance des PME  tunisiennes, du fait que la réussite d’une telle politique  est imputée à un assortiment de caractéristiques de l’entreprise ainsi qu’à  un ensemble de conditions.

Télécharger

asectu

 

NEWSLETTER

CONTACT

 71 025 391

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RESTEZ CONNECTÉS